Les géants du Web créent une base de données mondiale contre la propagande djihadiste

Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube vont partager des images et des vidéos de propagande djihadiste afin d’améliorer leur détection et leur modération.

Il est rare que les géants du Web s’associent sur un projet. Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube (propriété de Google) annoncent lundi soir le lancement d’un nouvel outil commun pour supprimer plus rapidement les images ou les vidéos encourageant à des actes de terrorisme. Les quatre entreprises vont alimenter une base de données qui recensera les contenus de ce genre, afin de faciliter leur modération.

Le sujet de la lutte contre la propagande terroriste empoisonne les relations entre les États et les géants du Web. Ces derniers sont régulièrement accusés de ne pas en faire assez pour lutter contre la propagande terroriste. Les grandes plateformes en ligne interdisent déjà pourtant ce genre d’images et de vidéos violentes. Néanmoins, l’application de ces règles est complexe. La plupart des réseaux sociaux appliquent une modération a posteriori: il faut qu’un utilisateur leur signale un contenu problématique pour qu’il soit contrôlé et éventuellement supprimé. Avec ce nouvel outil, les grandes entreprises du Web veulent rendre cette modération en partie automatique. Elles partageront dans une grande base de données les «empreintes» numériques des images et vidéos déjà signalées comme étant de la propagande terroriste, permettant leur détection automatique sur toutes les plateformes partenaires. Par exemple, une photo modérée sur Facebook pour incitation au terrorisme pourra ensuite être retirée très rapidement de Twitter, sans qu’elle n’ait besoin d’être de nouveau signalée sur l’autre réseau social.

Des critiques récurrentes

Cet outil est réservé à la lutte contre les contenus terroristes. Il est similaire à PhotoDNA, une autre base de données proposée par Microsoft et utilisée pour lutter contre la pédopornographie sur les principaux réseaux sociaux. Néanmoins, contrairement à PhotoDNA, les images ou vidéos de la base de données ne seront pas automatiquement retirées des pages des plateformes partenaires. Chaque entreprise sera libre de supprimer le contenu signalé selon ses propres règles de modération et sa définition de propagande terroriste.

«Aucune donnée permettant d’identifier un utilisateur ne sera partagée [sur la base de données]», précisent les entreprises dans leur communiqué. «Et chaque partenaire sera toujours chargé d’appliquer sa propre politique face aux demandes d’information des gouvernements, ou des réclamations concernant le retrait de certains contenus.» À l’avenir, d’autres entreprises partenaires pourront participer à cette base de données afin de lutter contre la propagande terroriste en ligne.

Cette initiative répond à plusieurs mois de polémique autour de l’incapacité des réseaux sociaux à endiguer la propagande terroriste en ligne. Les grandes entreprises du Web rechignent généralement à parler de l’automatisation de leur modération, de peur de passer pour des machines à censurer . Fin mai, Facebook, Twitter, YouTube et Microsoft s’étaient engagés auprès de la Commission européenne à retirer en moins de 24 heures les messages haineux publiés sur leurs pages. Lundi, l’institution a manifesté son mécontentement face aux piètres améliorations observées. «Le but n’est pas encore atteint. 40% des contenus sont modérés au bout de 24 heures. Ce chiffre monte à 80% au bout de 48 heures», a assuré un porte-parole de la Commission à l’agence Reuters. «Cela prouve que ces ambitions sont réalistes, mais qu’on a besoin de plus d’efforts de la part de ces entreprises.»

Publicités

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :