Le coût des catastrophes naturelles a explosé en 2016

Au total, les catastrophes naturelles ont coûté 158 milliards d’euros. Les tremblements de terres, les orages de grêle, les inondations et l’ouragan Matthew ont causé des dégâts très importants et provoqué la mort de 10.000 personnes.

Les éléments climatiques se sont déchaînés cette année, provoquant de nombreux dégâts et des pertes humaines. Le coût des catastrophes naturelles et des dégâts causés par l’homme a du coup explosé. Il est estimé à 158 milliards de dollars par le groupe suisse de réassurance Swiss Re, soit bien plus qu’en 2015 (94 milliards de dollars). Sur ce montant, environ 49 milliards de dollars sont couverts par des compagnies d’assurances, à comparer aux 37 milliards remboursés en 2015, a évalué Swiss Re, dans son étude appelée Sigma et publiée chaque année en décembre.

Les tremblements de terre sévères (à Taïwan, au Japon, en Équateur, en Italie ou encore Nouvelle-Zélande), les orages de grêle, les inondations ou encore l’ouragan Matthew ont provoqué la mort de près de 10.000 personnes. Et causé 150 milliards de dollars de dégâts économiques, dont seuls 46 milliards étaient couverts par les assurances. Le tremblement de terre qui a frappé la région de Kumamoto au Japon, le 16 avril 2016, d’une magnitude de 7, a été la catastrophe la plus coûteuse de l’année, avec au moins 20 milliards de dollars de dégâts, dont cinq milliards couverts par les assurances. La secousse sismique qui s’est produite dans le centre d’Italie en août, causant la mort de 299 personnes a provoqué 5 milliards d’euros de dégâts, mais seuls 70 millions d’euros devraient être remboursés.

«La société n’est pas suffisamment couverte contre les risques de tremblements de terres», souligne Kurt Karl, chef économiste chez Swiss Re. Par exemple en Italie, 8ème puissance économique mondiale, seules 1% des maisons sont assurées contre le risque sismique. La majorité des coûts de reconstruction liés aux secousses de cette année seront supportés par les ménages et la société dans son ensemble».

Les inondations du printemps en France et en Allemagne ont coûté 3,9 milliards d’euros

Les inondations qui se sont produites aux États-Unis, en Europe (en France et en Allemagne) et en Asie ont aussi coûté très cher. Le déluge qui s’est abattu sur la Louisiane et le Mississippi en août a coûté 10 milliards de dollars. Les fortes pluies de mai et juin en France et en Allemagne, qui ont fait déborder les rivières et provoqué des inondations, ont provoqué au total 3,9 milliards d’euros de dégâts, dont 2,9 milliards étaient couverts par les assurances, souligne l’étude de Swiss Re.

Enfin, l’ouragan Matthew, qui en octobre a dévasté la région des Caraïbes et provoqué des dégâts dans le sud des États-Unis a coûté la vie à 733 personnes (principalement en Haïti). L’addition s’élève à 8 milliards de dollars, dont la moitié est couverte par les assurances.

Les désastres causés par l’homme ont quant à eux causé pour 7 milliards de dollars de dommages.

Publicités

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :