Triangle des Bermudes : le mythe enfin résolu ?

Une nouvelle théorie (plausible) pourrait bien expliquer les inquiétants phénomènes.

Enquête sur l’un des plus grands mystères scientifiques du XXe siècle.

« Allô Papa Tango Charlie répondez, nous vous cherchons, vous vous dirigez plein sud vers le triangle des Bermudes » chantait Mort Schuman.

Ahh…le Triangle des Bermudes. Rien qu’à son évocation, l’esprit stimulé des foules s’enflamme. Cette petite partie du globe inspira tellement de cinéastes, de journalistes, de romanciers, l’esprit stimulé par ce mythe qui effraie et fascine.

Cette limite imaginaire, variant de 500 000 à 1,5 millions de km² selon les auteurs, forme un triangle entre la Floride, les Bermudes et Porto-Rico. Mais derrière cette image de cadre paradisiaque pour des vacances de rêves, le Triangle des Bermudes est un vrai cimetière sous-marin : il engloutit à lui seul en moyenne 4 avions et 20 bateaux par mois. Autant refroidir nos voyageurs.

Et la réponse à cette affaire pourrait avoir été trouvée par des chercheurs pas forcément experts en la matière.

Des gaz responsables de naufrages ?

Quel est le point commun entre Archimède, Alexander Flemming ou encore Charles Goodyear ?

Langue au chat ? Eh bien, tous ces illustres personnages se sont fait connaître malgré eux grâce au meilleur ami des découvreurs : la sérendipité ;

Mais quesaco, ce mot barbare,qui fait fortune dans le monde des sciences humaines ? Et bien la sérendipité, c’est le fait de faire une découverte (scientifique par exemple) par… hasard.

Une équipe de chercheurs russes et norvégiens qui s’intéressaient au phénomène des dolines sibériennes (donc à priori n’ayant aucun lien avec notre Triangle) détiendrait peut-être la clé du mystère.

Ils ont avancé une explication qui mets en scène les pingos, d’énormes monticules qui sont en réalité de gigantesques poches des gaz sous-marines. Comme un soufflet laissé trop longtemps au four, ces grosses bulles gonflent, gonflent jusqu’à exploser.

Et pour poursuivre avec les comparaisons culinaires, quand du gaz est subitement libéré dans un liquide, ça mousse comme lors de l’ouverture d’une bouteille de champagne ! Cette mousse et ces bulles d’hydrate de gaz remontent d’un coup en direction de la surface, et cela crée un trou dans la mer.

Si les bateaux flottent, c’est parce que la masse liquide qu’ils déplacent est supérieure à leur propre masse, et ils sont donc portés par l’eau. Mais si l’eau est remplacée d’un coup par du gaz, le bateau ne flotte plus et il coule d’un coup (merci Archimède, cité plus haut…).

Et quant au pauvre bateau qui a la malchance de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, il se fait littéralement absorber par la mer (quand on vous disait que le triangle des Bermudes était vorace…).

Cette théorie répondrait également à une autre question : pourquoi les épaves retrouvées au fond de l’eau sont le plus souvent intactes, sans traces de trous dans la coque, ni de casses mécaniques.

Et- ô coïncidence – placées au centre de cratères sous-marins géants ?

Mais je vois d’ici venir votre question, lecteur attentif : pourquoi donc les avions sont ils également victimes du Triangle ? Eh bien, c’est simple : il se passe exactement le même phénomène dans les airs !

En effet, notre poche de méthane ne s’arrête pas de monter lorsqu’elle atteint la surface, s’élève jusqu’à la stratosphère où elle joue les troubles-fêtes lors de la navigation des avions, qui subissent malheureusement le même sort que les bateaux.

Néanmoins, cette explication a des failles : la zone maudite ne serait quand même pas entièrement constituée de poches de gaz sous-marines ?

Des témoignages troublants

Depuis le début des années 1800, bien des disparitions et des témoignages ont été enregistrés.

Que penser du discours de ces pilotes d’avions racontant des histoires venues d’un autre monde… Ainsi, en décembre 1970, Bruce Gernon Jr décolle pour un vol banal en direction de la Floride. Malgré la présence d’un nuage massif, il décide de poursuivre son vol. Mais rien ne se passe comme prévu : au moment d’entrer dans le nuage, il est comme pris au piège et s’engage alors dans une sorte de tunnel ; Mais ses passagers ne sont pas au bout de leurs surprises : ils se retrouvent directement sur les plages de Miami. En 47 minutes, l’avion aura parcouru 460 km.

Un fake fait pour alimenter l’histoire ? Une déformation de l’espace temps, clament certains spécialistes, s’appuyant sur la théorie de la relativité émise par un certain Albert Einstein ?

Et malheureusement pour les scientifiques, passionnés et journalistes qui enquêtent sur le sujet, bien d’autres témoignages viennent alimenter le brasier des fantasmes: des avions s’enfonçant dans la mer, d’étranges lumières, des perturbations magnétiques qui feraient peur même à la NASA, qui ferait tout pour éviter cette zone à ses satellites…

Impossible de différencier le vrai du faux, les conclusions scientifiques se mêlant aux légendes du net. Bref, un casse-tête qui dure.

Ce qui est sûr, c’est que le sempiternel mystère du triangle des Bermudes est une fois de plus remis sur la table.

Une question subsiste : les nombreuses difficultés rencontrées pour élucider la question ne viendraient-elles pas de nous ? Inconsciemment, nous ne voulons pas croire à des hypothèses scientifiques et pas toujours propices à l’imagination. N’est-ce pas tellement plus oniriques quand des hypothèses irréalistes mais tellement plus plaisantes sont avancées, mettant en scène nos fantasmes les plus fous ?

Même si de sérieuses explications sont avancées, l’énigme est, pour notre grand plus grand plaisir, loin d’être résolue…

Julien R.

Publicités

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :