Le Racing 92 et le Stade français vont fusionner !

Incroyable coup de tonnerre : le Stade français et le Racing 92 ont annoncé ce lundi qu’ils allaient fusionner à partir de la saison prochaine pour ne plus former qu’un seul club dans la capitale. Une véritable révolution pour le rugby français.

Ça pour une surprise, c’est une surprise. Une véritable bombe même au sein du monde du rugby. Les deux clubs franciliens, le Stade français et le Racing 92, soit les deux derniers champions de France, ont annoncé qu’ils allaient fusionner dès la saison prochaine. « Cette association, effective dès la saison prochaine, doit donner naissance à un nouveau club qui préservera les racines du Racing 92 comme celles du Stade Français Paris tout en multipliant les moyens mis au service de la jeunesse et du rugby français« , précise un communiqué du Stade français.

Une gouvernance partagée

Sous le feu des nombreuses caméras déployées pour l’occasion, les deux hommes ont en revanche pu établir un organigramme. Jacky Lorenzetti sera le président du Directoire, Thomas Savare le président du Conseil de surveillance pour une durée de deux ans et le directeur général sera Pierre Arnald, qui occupe actuellement les mêmes fonctions au Stade français. Au niveau du sportif, Laurent Labit et Laurent Travers auront la main sur l’équipe professionnelle qui s’entraînera sur les installations du Plessis-Robinson. Celles-ci seront d’ailleurs agrandies avec un troisième terrain.

Pour qu’elle soit effective, la fusion devra être validée par les sections amateur des deux clubs. Savare et Lorenzetti sont actuellement dans l’attente de ces verdicts, tout comme pour les accords de la LNR et de la FFR. « On a deux solutions pour arriver à nos fins », assure le président du Racing 92. « D’abord la solution consensuelle, qu’on souhaite. L’idée est de faire comme on a fait avec l’US Métro il y a quelques années. Que les deux clubs puissent conserver leur ADN, comme cela a été le cas aussi avec l’Union Bordeaux-Bègles. La deuxième, qu’on ne souhaite pas, c’est de continuer à jouer avec le numéro d’affiliation du Racing ». Un plan B qui validerait un peu plus la thèse d’une absorption déguisée du Stade français par le Racing 92.

Lorenzetti : « Les hommes sont au cœur de nos préoccupations »

En ce qui concerne le budget prévisionnel, ce ne sera pas l’addition des deux existants mais, officiellement, un budget semblable à celui du Stade français et du Racing, « peut-être légèrement réévalué ». Reste enfin la question centrale, celle de l’effectif qui démarrera la saison prochaine. Et là encore, beaucoup de zones d’ombres demeurent.

Il incombera au duo Labit-Travers de choisir les heureux élus. Pour les joueurs, prévenus ce lundi matin, comme pour l’ensemble des salariés des deux clubs, l’incertitude domine : « Les hommes sont au cœur de nos préoccupations », a souhaité souligner Lorenzetti. « On a voulu annoncer assez tôt la nouvelle pour laisser le temps à ceux qui ne feront pas partie de l’aventure de se retourner ». Bonjour l’ambiance durant les prochaines semaines dans les deux vestiaires.

Publicités

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :