Débat sur TF1 : les six erreurs des 5 candidats

Approximations, erreurs factuelles, nous avons scruté la parole des cinq postulants à l’Élysée conviés à débattre lundi soir. Revue des plus gros mensonges.

Par l’équipe Politique | Retrouvez-nous sur Twitter | Publié le 21/03/2017

Nous avons vérifié l’exactitude de toutes les propositions ou affirmations des candidats. L’occasion de débusquer quelques erreurs, dont voici les principales.

● Marine Le Pen gonfle le nombre de chômeurs à 7 millions

«Nous avons 7 millions de chômeurs, nous avons 9 millions de pauvres qui doivent concentrer toute notre énergie», a déclaré Marine Le Pen pour justifier sa proposition de stopper l’immigration.

FAUX – D’après les derniers chiffres de Pôle emploi, à la fin janvier 2017, le nombre de demandeurs d’emploi, en France (Outre-mer compris), en catégorie A (sans activité), en catégorie B (demandeurs d’emploi ayant travaillé 78 heures ou moins dans le mois), et en catégorie C (demandeurs d’emploi ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois) est de 5.788.200. En plus, 790.200 personnes sont inscrites à Pôle emploi sans être tenues de rechercher un emploi, qu’elles soient sans emploi, par exemple en formation ou en maladie (catégorie D) ou en emploi (catégorie E). Quand on parle des chiffres du chômage, on retient donc, logiquement, les catégories A, B et C. Mais si Marine Le Pen a voulu englober toutes les catégories, le nombre d’inscrits, toute catégorie confondue, s’élève, en France entière, à 6.578.400 millions.

● Jean-Luc Mélenchon se trompe sur la pauvreté en Allemagne

«Ne venez pas me parler des Allemands, ils ont 9 millions de pauvres chez eux, alors ce n’est pas un modèle», a déclaré Jean-Luc Mélenchon pour dénoncer les bas salaires.

FAUX – Le candidat de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon sous-estime la pauvreté en Allemagne. Elle a progressé de 15 % en 2013 pour toucher 12,5 millions de personnes, un record, indique l’étude publiée par la fédération d’aide sociale Paritätischer Wohlfahrtsverband.

●  Marine Le Pen a expliqué que la pauvreté n’avait jamais été aussi importante en France

«Tous les Français savent ce que je pense de l’euro et de l’Union européenne qui interdit le patriotisme économique, qui interdit le protectionnisme intelligent, qui interdit même qu’on demande sur les chantiers français à parler français. Elle interdit tout l’Union européenne, elle nous sanctionne, elle nous admoneste en permanence. Et aujourd’hui le résultat, c’est un chômage de masse, une précarité qui n’a jamais été aussi importante dans notre pays, et une pauvreté qui n’a jamais été aussi importante dans notre pays», a déclaré Marine Le Pen dans une tirade contre l’Union européenne.

FAUX – Selon l’INSEE, 14,3% de la population était pauvre en 2015, contre 14,1% en 2014. Plus de 8,8 millions de personnes étaient ainsi touchées. Si ce taux a augmenté d’une année sur l’autre, la France a cependant connu des taux de pauvreté plus élevés par le passé. En 2011, par contrecoup de la récession de 2009, il culminait à 14,7%. Pire, le taux de pauvreté était bien plus élevé en 1970: il atteignait 17,9%.

La définition de la pauvreté selon l’Insee est précise: sont considérées dans ce cas les personnes qui vivent avec moins de 60% du revenu médian (revenu partageant la population en deux, la moitié gagnant moins et l’autre moitié gagnant plus), soit avec moins de 1008 euros par mois en 2014.

● Jean-Luc Mélenchon ne maîtrise pas les règles sur les heures supplémentaires

Dans un développement hostile à la défiscalisation des heures supplémentaires, Jean-Luc Mélenchon affirme que la 36ème heure «ne coûte que 10% supplémentaire à l’employeur» depuis la loi El-Khomri, qu’il abrogera»à peine arrivé».

FAUX – Contrairement à ce que dit Jean-Luc Mélenchon, le taux de majoration des heures supplémentaires n’a pas été abaissé à 10% par la loi El Khomri. Jusqu’au texte porté par la ministre du Travail, une majoration de 10% pouvait être décidée, contre 25% à défaut, par accord d’entreprise si un accord de branche le permettait. La loi El Khomri permet juste de se passer d’un accord de branche pour le faire. Mais il faut tout de même un accord majoritaire d’entreprise…

● Benoît Hamon s’emmêle les pinceaux sur la question de la contrainte pénale

«Pour les courtes peines, la détention rend les personnes plus dangereuses à la sortie de la prison qu’ils ne l’étaient avant: Il y a deux fois plus de récidive à la sortie de prison que quand il y a une peine alternative, sous la forme d’une contrainte pénale», assure le candidat PS.

PLUTÔT FAUX – La contrainte pénale est tellement peu prononcée que l’on ne peut savoir si cela diminue la récidive. En revanche, selon les chiffres de la Chancellerie, «alors que 61% des sortants de prison sont réincarcérés dans les 5 ans, seules 32% des personnes condamnées à une peine d’emprisonnement avec sursis et mise à l’épreuve sont recondamnées à la prison ferme».

● François Fillon et Emmanuel Macron ne sont pas à jour sur le nombre de décrocheurs scolaires

Le candidat Les Républicains et celui d’En Marche! estiment à 150.000 le nombre de jeunes qui «décrochent» du système éducatif chaque année.

FAUX – D’après les chiffres du gouvernement, en date du 14 novembre dernier, 98.000 jeunes sortent chaque année du système de formation initiale sans diplôme et non 150.000. En 2015, ils étaient 107.000, en 2014, 110.000 et en 2010, 140.000. Toujours d’après le site du gouvernement «les coûts associés au décrochage d’un jeune, cumulés tout au long de sa vie, sont évalués à 230 000 euros».

Publicités

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :