Les communautés de Manchester pleurent leurs victimes

Des milliers de personnes se sont rassemblées, ce mardi en fin de journée, sur Albert Square, pour rendre hommage aux nombreux morts et blessés de l’attentat de lundi soir.

Ils sont venus par milliers se masser en plein soleil, ce mardi, sur Albert Square, près de l’hôtel de ville de Manchester, pour rendre hommage aux victimes, apporter leur soutien aux familles et «montrer qu’ils n’ont pas peur». Megan, 17 ans, tient un bouquet à la main. Elle peine à retenir ses larmes. «Une petite fille de huit ans, que je connais un peu, a été tuée. Je me sens… vide.» Si elle peut s’approcher, elle ira déposer ses fleurs près de la Manchester Arena. C’est dans cette salle que s’est déroulée l’attaque, lundi soir, au moment où la chanteuse Ariana Grande terminait son concert. Revendiqué par Daech, l’attentat a fait au moins 22 morts et plusieurs blessés.

Siobhan, 17 ans, est venue avec sa mère, Elizabeth Littlewood. Ces deux Mancuniennes connaissaient – de loin – des personnes qui assistaient au spectacle. «Nous nous sommes réveillées en état de choc, on a discuté avec les parents. On se sent à la fois engourdi et en colère. On ne sait pas quoi faire», explique la maman. «C’était un jour normal, avec des sentiments pas normaux», renchérit sa fille. Elizabeth le sait: même si elle s’y refuse, elle ne pourra s’empêcher de s’inquiéter quand Siobhan voudra sortir. «Mais ce n’est pas cela qu’il faut retenir de Manchester, ajoute-t-elle. Notre ville est pleine de diversité, de chaleur, de musique.»

C’est ce message d’unité que représentants politiques et religieux délivrent à la tribune, peu après 18 heures. Chrétiens, sikhs, musulmans sont applaudis chaleureusement. Le représentant de la police est ovationné. Puis , pendant une petite demi-heure, des discours, une minute de silence, un poème, et une clameur qui déborde sur les rues alentours: «Manchester! Manchester! We Love Manchester!»

«Le peuple de Manchester se souviendra des victimes pour toujours et nous défierons les terroristes en travaillant ensemble pour créer des communautés diverses et plus fortes ensemble», déclare le nouveau maire de la ville, Andy Burnham. A ses côtés, le leader du parti travailliste, Jeremy Corbyn, celui des libéraux-démocrates, Tim Farron, mais aussi plusieurs ministres conservateurs. Elizabeth Littlewood est là pour se recueillir. Mais alors que le Royaume-Uni est en pleine campagne électorale (en suspens depuis ce mardi) avant les législatives du 8 juin prochain, elle dit espérer que «personne ne tentera d’instrumentaliser cette tragédie de façon négative»… sans en dire davantage.

Publicités

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :