Au coeur du scandale des « Paradise Papers »

Le consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) a révélé un scandale financier sans précédent. La Plume Libre vous décrypte les « paradis papiers ».

Les « paradise papers », qu’est-ce que c’est ?

Après les « Panama Papers » en 2016, un nouveau scandale financier a éclaté. C’est par l’intermédiaire de l’ICIJ – consortium international de journalistes – que les révélations ont eu lieu. Le premier média a avoir lancé les investigations est le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. Devant le nombre de dossiers – 13,4 millions de documents – il a fait appel à 95 autres médias internationaux, dont la BBC, qui se sont partagés les documents provenant d’une société d’avocats offshore nommée Appleby. On y apprend que, par l’intermédiaire de montages financiers très poussés, des grandes fortunes mais aussi de très grandes multinationales ont triché pour s’exhorter de se plier aux fiscalités des différents pays. Parfois, on a affaire à de l’optimisation fiscale – et dans ce cas-là, c’est légal. Mais souvent, on a affaire à de la triche, des placements illégaux, et des sommes colossales détournées et/ou cachées aux yeux du fisc du pays d’origine.

Pour faire simple, l’entreprise Appleby, qui se trouve sur l’île de Man (où l’impôt est inexistant), emploie des avocats qui ont pour objectif de saisir les failles de l’ensemble des systèmes fiscaux internationaux, à partir desquelles ils montent des systèmes financiers permettant à leurs clients d’éviter de payer les impôts dans les pays où ils vivent ou exercent leurs affaires.

A l’inverse des « Panama papers », les « paradises papers » n’ont pas pour but de blanchir de l’argent obtenu illégalement, appelée argent « sale », mais bien d’éviter de payer des impôts en exploitant les différentes failles du système fiscal international. Le vice est poussé à son paroxysme, donc.

Qui est concerné ?

Si la liste continue de s’allonger, on retrouve d’or et déjà de nombreux noms qui nous sont familiers. Ainsi, la Reine d’Angleterre Elisabeth II, le champion de F1 Lewis Hamilton, un proche de Trump, le premier ministre canadien Justin Trudeau, le chanteur de U2 Bono, le géant américain Nike, Apple, Facebook, le prince Charles ou encore l’entreprise Whirpool (triste ironie quand on sait que l’entreprise américaine s’apprête à délocaliser une partie de son entreprise située à Amiens). Tous ont eu recours à cette démarche.

Des chiffres colossaux

Si l’on se réfère aux calculs effectués pour l’ICIJ par Gabriel Zucman, économiste français et professeur à l’université de Berkeley en Californie. L’ensemble des évasions fiscales entrainerait une perte de 350 milliards d’euros à l’échelle internationale. L’Union européenne subirait une perte de 120 milliards, dont 20 milliards pour la France.

 

— INFORMATIONS —

  • Nous avons lancé un service SMS ! Pour plus de détails, cliquez ici ou envoyez un message au 06 49 98 22 81. C’est gratuit, sans engagement, et arrêtable à tout moment.

  • Nous avons lancé une série, « Le Tour de France de la Plume ». Il s’agit d’un article par semaine, brossant le portrait d’un citoyen (ou d’une citoyenne) français(e), avec des questions portées sans aucun jugement. Pour ceux habitant en région parisienne, une rencontre réelle peut avoir lieu avec Stanislas Racine – pour les autres, ça se passe par e-mail ou par Skype. Pour s’inscrire, cliquez ici ou envoyez un mail à voilastan@gmail.com en précisant que vous souhaitez participer au tour de France citoyen de La Plume Libre. Peu importe votre âge, votre profession ou votre sexe, ce qui compte, c’est ce que vous nous partagez !

— NOUVEAU —

Votre site fait peau neuve ! Grâce au travail acharné d’une équipe de trois femmes, un nouveau site, plus rapide, fiable, sécurisé, et moderne va voir le jour. Le nom de domaine est déjà réservé – http://www.laplumelibre.org – et le site est en cours de construction. Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook pour suivre l’avancement du projet en temps réel. D’autres surprises seront également annoncées à la fin de l’année.

Publicités

Réagissez

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s