Notre charte des commentaires

La Plume Libre est un espace médiatique participatif, où chacun peut interagir, discuter, échanger son point de vue, donner son avis, dans le respect les uns des autres (et aussi, plus simplement, faire des chroniques).

Voici la charte des commentaires ; tout d’abord, vos commentaires sont approuvés manuellement. Cela veut dire que, dès que le commentaire est publié, l’administrateur le reçoit et doit l’approuver en cliquant sur un bouton. Cela signifie que si le commentaire est jugé raciste, homophobe, xénophobe, sexuel, pervers, antisémite, etc., il est supprimé.

Voici ce que WordPress propose :

Garder un commentaire dans la file d’attente s’il contient plus de lien(s) (une des caractéristiques typiques d’un commentaire indésirable (spam) est son nombre important de liens)

Lorsqu’un commentaire contient l’un de ces mots dans son contenu, son nom, son adresse web, son adresse de messagerie, ou son IP, celui-ci est retenu dans la file de modération. Un seul mot ou une seule IP par ligne suffit. Cette fonction reconnaît l’intérieur des mots, donc « press » suffira pour reconnaître « WordPress ».

WordPress comporte aussi une liste noire que nous agrémentons jour après jour. La modération, ce n’est pas de la censure. C’est le respect de la bienveillance, même quand on n’est pas d’accord.

Contributions d’ordre général autorisées refusées
Contributions à caractère pornographique (et images de nudité), pédophile, violent.Exemples : vidéo ou photo illustrant des pratiques pédophiles, messages incitant à la pédophilie, messages relatant la pédophilie, messages vantant les mérites de la pédophilie, images de nudité enfantine, etc… X
Contributions à caractère pornographique (et images de nudité), pédophile, violent.Vidéo ou photo à caractère pornographique, présentation de sexes féminins ou masculins, en érection ou non, texte à fort caractère vulgaire et pornographique etc… X
 Contributions  susceptibles par leur nature à porter atteinte au respect de la vie privée, au respect de la personne humaine et de sa dignité, de l’égalité entre hommes et femmes et de la protection des enfants et des adolescents, dans la limite des dispositions légales.

Exemples : « snuff movie », « happy slapping », scène de viol ou agression sexuelle, représentation d’agressions de toutes sortes,

 

X
 Incitation à la discrimination, à la haine ou à la violence : à caractère raciste, xénophobe, sexiste, homophobe ou révisionniste.

Exemples : incitation sous quelque forme que ce soit à la discrimination, à la haine ou à la violence de communautés religieuses, apologie du racisme à l’égard d’une race déterminée, xénophobie, racisme, Contributions dégradantes envers les femmes, propos révisionnistes/négationnistes, antisémites, contributions à caractère violent ou avilissant, apologie ou négation des atrocités allemandes, de génocides reconnus par l’Etat français, représentation d’objets nazis, incitations au suicide, incitation à commettre des attentats, etc…

X
Contribution contraire à l’ordre public et aux bonnes mœurs, à caractère nuisible, menaçant, abusif, constitutif de harcèlement, vulgaire, obscène, menaçant pour la vie privée d’autrui, haineux… X
Contributions à caractère diffamatoire ou dénigrant X
Contribution portant atteinte d’une quelconque manière aux mineurs. X
Contributions dévoilant des coordonnées personnelles, email, adresse postale, téléphone. …). Les liens vers des sites perso sont acceptés, après vérification. X
Contributions contenant des liens URL vers d’autres sites. Les sites perso sont vérifiés. X Les URL vers des sites à usages principalement commercial.
Lien hypertexte renvoyant vers d’autres sites dont le contenu serait susceptible de contrevenir à toute loi et réglementation en vigueur. X
Incitation au tabagisme, à la consommation excessive d’alcool ou à la consommation de substances faisant l’objet d’une interdiction législativeIncitation à la commission de crimes et/ ou délits, incitant au suicide ou à la consommation et à la vente de substances illicites L’évocation d’alcool ou de marijuana est tolérée.Les témoignages sur les drogues dures sont acceptés du moment que l’auteur n’en fait pas l’apologie. X
Divulgation d’informations relatives à une situation fiscale individuelle, s’il s’agit de sa propre situation fiscale. X S’il s’agit d’un tiers.
Diffusion hors des conditions autorisées de sondages ou simulations de sondages et simulations de votes relatifs à une élection ou un référendum. X
Incitation ou représentation d’actes de cruauté envers les animaux. X
Contributions hors contexte : politique, religieux… X
Contributions susceptibles de dévaloriser, ridiculiser une personnalité X Pas de railleries sur le physique et pas de vulgarité
Les propos agressifs dirigés à l’encontre d’une marque, d’un produit, d’un organisme ou d’une personne X
Atteinte à la vie privée X
Contrefaçon d’en-têtes ou de documents officiels ou réservés. X
Injure, insulte sans mot vulgaire, dans la limite des dispositions légales. X
Incitation à commettre des actes de piratages informatiques ou de contournement de dispositifs techniques de protection ou d’informations sur les droits de propriété intellectuelle. X
Déclarations portant atteinte à autrui, à ses dirigeants, à sa maison mère ou à son Groupe, aux dirigeants de ces sociétés, dans le respect du droit. X
Message et contenu sous la forme de langage dit ‘SMS’ X
« junk mail », « chainmail », troll, doublons,  ou messages assimilés… X
Propos tenus en langue étrangère dont le sens ne saurait être appréhendé facilement et laissant penser qu’ils contreviennent à la réglementation en vigueur. X
Publication d’un élément texte, image, photo, vidéo, son dont je ne suis pas l’auteur et qui n’est pas libre d’exploitation. X

 

12 qualités des commentaires – La Plume Libre

Les espaces de commentaires de La Plume Libre vous sont ouverts ! Vous y êtes les bienvenus pour échanger vos idées. Voici les quelques règles qui les régissent.

  1.  Les commentaires sont polis, écrits avec un certain soin (orthographe, typographie, abus de majuscules). Le savoir-vivre est nécessaire: insultes, dénigrement, comparaisons rabaissantes, etc. sont proscrits.

On choisit : «Un commentaire bien rédigé est toujours agréable à lire.»
On refuse : «LE KOM ki né pa LISIBLE»

2. Donner une idée, c’est bien, mais souvent insuffisant. Argumenter, c’est mieux. Il s’agit de dépasser le jugement hâtif, surtout s’il est négatif ou agressif, et le prosélytisme. Étoffez votre propos!

On choisit : «L’image de femme à poigne d’Angela Merkel et sa popularité en font la candidate idéale pour ce poste.»
On refuse : «Vive Erdogan !»

  1. Un argument = un commentaire. Lorsqu’un argument est déjà apporté par un commentateur, les autres intervenants le développent plutôt que de publier exactement le même texte. La redite nuit aux échanges.

On choisit : «Cet internaute a raison. J’ajouterais que les cheminots bénéficient d’un traitement complètement injustifié pour leurs retraites… Disons ce qui est : ce sont des privilégiés.»
On refuse : «Ces cheminots ne sont que des privilégiés.» « Oui, des privilégiés ! » «D’accord avec vous, supprimons leurs privilèges. » « Oui, on en a marre de leurs avantages ! »

  1. Proposer des liens ou d’autres sources est intéressant. Le commentaire qui accompagne le lien ou la citation doit être étayé pour résumer son contenu et le mettre en perspective avec le débat présent. Les liens vers des sites personnels sont  acceptés, après vérification de notre équipe de modération. Les liens postés à des fins commerciales, hors sujet, seront supprimés.

On choisit : «C’est exactement ce que j’écrivais sur mon blog il y a cinq ans… http:/ /www.monblogpersonnelamoi.wordpress.com/politique-c-est-cyclique/»
On refuse : «http://www.chaise-de-jardin-pas-chere.com»

  1. Si l’équipe de modération ne parvient pas rapidement à vérifier une information ou à trouver une source crédible, elle retirera le commentaire afin d’éviter d’induire en erreur les lecteurs. C’est la raison pour laquelle les citations de textes religieux sont refusés: il est trop compliqué pour l’équipe de modération de les vérifier.

On choisit : «C’est d’ailleurs la une du New York Times, ce matin !»
On refuse : « Car tous en parlant de nous racontent quel accès nous avons eu auprès de vous, et comment vous vous êtes convertis des idoles au Dieu vivant et vrai, pour le servir» – lettre de St Paul aux Thessaloniciens »

6. Évidemment, les commentaires respectent la loi. Les points les plus sensibles sont l’insulte et le dénigrement, la diffamation (accusation non prouvée) et la discrimination ou le racisme. Autres textes proscrits: les incitations à la discrimination, la haine ou la violence. Les commentaires à caractère pornographique, sexiste, homophobe ou révisionniste et contraires à l’ordre public. Attention aux propos nuisibles, menaçants, constitutifs de harcèlement, vulgaires, menaçants pour la vie privée d’autrui, haineux, aux comparaisons animalières et tout autre propos dégradant. Il en va de même pour toute contribution dénigrant Le Figaro, ses modérateurs, ses journalistes et ses dirigeants.

On choisit : «Leurs arguments sont vains: ils vont contre le sens même des règles économiques modernes les plus évidentes…»
On refuse : «Qu’ils brûlent tous!»

  1. La Plume Libre est un média ouvert au grand public, par prudence il est donc déconseillé de livrer trop d’informations personnelles.

On choisit : «Je vis en Corse.»
On refuse : «J’habite cours Napoléon, à Ajaccio – une petite maison jaune.»

  1. Il peut arriver que, pour la bonne tenue d’un débat, La Plume Libre et son équipe d’animation se réservent le droit de ne pas publier tout propos qu’ils estiment nuisible pour les échanges.
  2. Chaque commentaire n’est publié qu’en un seul exemplaire. Même si son auteur se sent frustré par une modération qu’il juge abusive, par respect pour le travail des modérateurs et des lecteurs, il ne les surcharge pas en publiant des doublons.
  3. Les internautes qui estiment avoir été modérés à tort écrivent à laplumelibre.presse@gmail.com ils évitent d’en parler dans les commentaires pour ne pas faire dériver la conversation.
  4. Si vous identifiez un commentaire hors charte, envoyez un e-mail. Ne répondez pas, car ce commentaire – et vos réponses – seront supprimées.
  5. Les membres de la communauté dont les commentaires sont pertinents et intéressants sont régulièrement sélectionnés par la rédaction et peuvent être sollicités pour donner leur avis. En revanche, les contributeurs qui contreviendraient trop régulièrement ou trop gravement à la charte verront leur compte fermé, temporairement ou définitivement.
Contributions spécifiques sur La Plume Libre – ses contenus autorisées refusées
Des contributions critiquant ou montrant un désaccord avec le contenu des articles, dossiers, témoignages publiés sur le site et/ou les supports de La Plume Libre. X
Des contributions critiquant ouvertement un journaliste de l’équipe. X
Toute contribution dénigrant directement ou indirectement La Plume Libre, ses auteurs ou participants (chroniqueurs, etc.) X
Des expériences personnelles des internautes confortant les enquêtes / dossiers publiés sur le site et/ou les supports de La Plume Libre. X
Des contributions quant au  contenu publié sur le site et/ou les supports du site. X
Des suggestions quant à des enquêtes / dossiers qui pourraient être développés par La Plume Libre. X
Des propos ou conseils individuels faisant clairement la promotion d’un autre titre ou site. X Les messages à caractère ouvertement publicitaire.
Les messages incitant à des pratiques alimentaires excessives (boulimie / anorexie…) ou à l’emploi de substances médicamenteuses utilisées de façon non conforme à leur destination (laxatifs, drainants…) dans le but d’obtenir une perte de poids rapide, en raison des risques de santé encourus X
Des propos ou conseils individuels faisant clairement la promotion d’une organisation sectaire X
 Des conseils d’auditeurs à d’autres membres de la communauté qui peuvent inciter à commettre une erreur grave, un acte mal intentionné…(en cas d’infidélité par exemple ou de grand désarroi personnel…) X
Des propositions d’appels à témoins contre des produits ou services ou pour des émissions ou évènements n’ayant aucun rapport avec le support. X
Des commentaires concernant d’autres titres ou sites, que ceux de La Plume Libre. X

La Plume Libre vous remercie beaucoup et a hâte de lire vos commentaires !

AccueilNous suivreRSSContactMentions légales

(c) La Plume Libre, 2014-2015. Créé avec amour par une équipe passionnée.

Publicités

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑